De 1642 à 1701: Un poste avancé en Nouvelle-France

1641
Sorel: Le Jésuite Paul Le Jeune, premier rédacteur des Relations des Jésuites (1633-1641), est délégué en France pour obtenir du secours contre le péril Iroquois. Selon Léon Pouliot (Dictionnaire biographique du Canada), la conséquence immédiate de ce voyage fut l’érection du fort Richelieu.

1642

Sorel: En août, une flottille (40 hommes) arrive à l’embouchure de la rivière des Iroquois (Richelieu). Sous la direction de M. de Montmagny, ils entreprennent la construction d’un fortin destiné à fermer la grande voie par laquelle les Iroquois pénètrent dans la colonie.(+ dans la Relation des Jésuites de 1642). Le 20 août, en la fête de Saint Bernard, le Père Anne de Nouë bénit le fort et y célèbre la messe. La tradition veut que cette date soit considérée comme celle de la naissance de Sorel, bien qu’en fait il faille attendre à 1665 pour voir l’établissement d’une présence européenne sur ce territoire. Contexte: Fondation, en mai, de Ville-Marie (Montréal).

1646
Sorel: En février, le Jésuite Anne de Nouë, parti pour administrer les sacrements aux soldats de la garnison du fort Richelieu s’égare dans la tempête de neige. À six milles en amont de Sorel, on retrouve son corps agenouillé, tête nue, les yeux levés vers le ciel.

1647
Sorel: Le fort Richelieu est incendié par les Iroquois, puis est abandonné.

1648 (jusqu’à 1652)
Contexte: Les Iroquois détruisent la Huronie. Tout le réseau de traite des fourrures s’en trouve démantelé.

1649
Sorel: Après quelques escarmouches avec des bandes amérindiennes, le fortin est abandonné.

1663
Contexte: Dissolution de la Compagnie des Cent-Associés.— En février, le roi de France, Louis XIV, prend en main la colonie: il institue à Québec un Conseil souverain. ‚‚‚ Création de la fonction d’intendant. ‚‚‚ La colonie compte 3 000 habitants d’origine européenne, dont le tiers sont nés sur place. ‚‚‚ Au début de l’été, arrivée des premières Filles du Roi (entre 1663 et 1673, environ 775 femmes arriveront dans la colonie).

1665
Contexte: En juin, les soldats du Régiment de Carignan-Salières (entre 800 et 1 000 soldats) commencent à arriver à Québec. Sous le haut commandement d’Alexandre de Prouville de Tracy, ces hommes ont pour mission d’envahir l’Iroquoisie (région du lac Champlain) et de couper à ces bandes amérindiennes l’accès au fleuve Saint-Laurent. (Sur l’arrivée de M. de Tracy à Québec)et (Sur la construction des forts sur la rivière Richelieu en 1665) Sorel: En juillet, M. de Tracy charge le capitaine Pierre de Saurel de la construction du fort Richelieu à l’embouchure de la rivière des Iroquois (Richelieu). La construction est terminée le 13 août. Il s’agit d’un fort de pierre. — Sur les Guerres Iroquoises).

1666
Sorel: Isaac (Alexandre) Berthier est chargé avec Pierre de Saurel de diriger l’arrière-garde des troupes durant l’expédition de Prouville de Tracy contre les Angiers (Iroquois).

1667
Contexte: Au terme de la campagne du Régiment de Carignan-Salières, 400 soldats s’établissent dans la colonie, comme colons et coureurs des bois.

1668
Sorel: Plusieurs des soldats démobilisés du Régiment de Carignan-Salières deviennent les premiers colons à s’étalir au fort Richelieu (Sorel). ‚‚‚ Pierre de Saurel se fait construire un premier manoir.

1672
Contexte: L’intendant Talon procède à la distribution de 45 seigneuries, un nombre encore jamais atteint en une seule année. (Sur le Régime Seignieurial) Sorel: Le 29 octobre, Pierre de Saurel devient officiellement le premier seigneur de la seigneurie qui portera son nom. Le parchemin qu’avait fait transmettre le roi de France (Louis XIX) lui garantissait un domaine de deux lieues et demie de terre de front, sur le fleuve, et deux lieues de profondeur dans les terres. L’île Saint-Ignace, l’île Ronde, l’île de de Grâce et d’autres moins importantes se trouvaient comprises dans ses limites. Les seigneuries adjacentes sont toutes créées à la même époque: Yamaska (1683), Bonsecours (1702), Bourg Marie (1708), Bourgchemin (1695), et Saint-Ours (1672). ‚‚‚ Construction de la première église Saint-Pierre-de-Sorel.

1675
Sorel: Ouverture des registres de la paroisse Saint-Pierre-de-Sorel.

1679
Contexte: La population d’origine européenne de la Nouvelle-France atteint 9 400 habitants.

1681
Sorel: La seigneurie Pierre de Saurel compte vingt ménages formant une population de 118 personnes (61 hommes et 57 femmes). Il y a 26 fusils, 202 bêtes à cornes, 403 arpents en valeur. Pierrre de Saurel possède personellement 150 arpents de terre en cultures ou en prés, soit plus du tiers de toutes les terres défrichées de la seigneurie. ‚‚‚ Entre 1681 et 1693, les attaques Iroquoises redeviennent régulières. Les habitants du fort cultivent peu; ils s’occupent principalement de la traite des fourrures et font le commerce de l’eau de vie avec les amérindiens, au grand déplaisir des autorités de la Colonie.(les habitants de la seigneurie en 1681)

1682
Contexte: René Robert Cavalier de La Salle descend le Mississippi jusqu’à son embouchure et prend possession de cet immense bassin au nom du roi de France. L’empire français s’étend depuis Québec jusqu’au delta du Mississippi. Sorel: Pierre de Saurel meurt le 26 novembre, à l’âge de 54 ans. La seigneurie est cédée à sa veuve, Catherine Legardeur.

1688
Sorel: Attaques Iroquoises des forts de Sorel et de Saint-Ours.

1689
Contexte: Jusqu’en 1760,intense période de guerres intercoloniales. Les conflits entre la France et l’Angleterre en Europe ont des ramifications jusqu’en Amérique.

1690
Contexte: En octobre, les Anglais tentent de prendre Québec. Sous les ordres de Sir William Phipps, une flotte d’une trentaine de navires venue de Nouvelle-Angleterre attaque la ville. Une dizaine de jours plus tard, ils sont contraints d’abandonner. Sorel: Les attaques iroquoises demeurent fréquentes.

1696
Sorel: Importante attaque Iroquoise. Ils pillent les maisons et les incendient.

1700
Contexte: Entre 15 000 et 16 000 blancs vivent dans environ 80 seigneuries échelonnées le long du Saint-Laurent, entre Québec et Montréal. Les villes concentrent environ 3 400 personnes (1 900 à Québec, 1 300 à Montréal et 200 à Trois-Rivières. Environ 1 500 amérindiens alliés se concentrent près de Québec et de Montréal. Sorel: Les habitants de la seigneurie commencent à laisser le fort et à bâtir des maisons au bord de l’eau, à l’extrémité de leurs longues et étroites terres.

1701
Contexte: Le 4 août, le gouverneur Hector de Callières signe avec 1 300 chefs, ambassadeurs et représentants des Cinq Nations Iroquoises la Grande Paix de Montréal, qui met fin à un siècle de tensions et de conflits. Les chefs amérindiens promettent notamment de rester neutres dans d’éventuelles guerres entre Français et Anglais. (autres sites: Québec Science — Postes Canada.- Dans l’Encyclopédie Canadienne.